Bienvenue sur mon site professionnel.  Je suis chercheur post-doctorant à l’Institut national d’études démographiques (Ined), et chercheur associé à Aix-Marseille Sciences Économiques (AMSE). J’ai également cofondé l’Association française des économistes de la population (Afépop), dont je suis actuellement secrétaire général.

Mes recherches renseignent sur les inégalités en France. J’étudie notamment l’importance des grandes écoles dans la stratification sociale, ainsi que l’influence des parcours de vie sur la répartition du patrimoine. Adoptant une approche interdisciplinaire qui combine l’économie appliquée et la sociologie quantitative, j’utilise aussi des données historiques dans mon travail.

Ma thèse de doctorat — Les grandes écoles au 20e siècle, le champ des élites françaises : reproduction sociale, dynasties, réseaux — a reçu le Prix 2022 de l’Association française de science économique (AFSE) et une mention spéciale du Prix 2023 de l’Institut National de la Jeunesse et de l’Éducation Populaire (INJEP).

J’ai ou ai eu le privilège d’enseigner à Aix-Marseille UniversitéSciences Po, et Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

N’hésitez pas à me contacter :
stephane[point]benveniste[arobase]ined[point]fr
stephane[point]benveniste[arobase]univ-amu[point]fr

Stéphane Benveniste

Chercheur en Économie

Champs de recherche :

  • Économie appliquée
  • Inégalités
  • Éducation
  • Patrimoine
  • Histoire économique
  • Démographie

Focus sur quelques projets

Admissions dans les grandes écoles

En France, les grandes écoles (GE) les plus prestigieuses organisent des concours partiellement anonymes dans le but de garantir des admissions basées sur le mérite. Cette étude applique une nouvelle méthode de mesure de la mobilité intergénérationnelle utilisant les noms de famille à des données auto-collectées sur 285 286 diplômés issus de 10 GE entre 1886 et 2015. Les résultats révèlent une forte reproduction intergénérationnelle, qui demeure stable pour toutes les cohortes nées à partir de 1916. En effet, les descendants de diplômés de grandes écoles ont environ 80 fois plus de chances que le reste de la population d’être à leur tour admis.

La valeur des Légions d’honneur
co-écrit avec R.Coulomb et M.Sangnier 

Ce travail offre la première quantification de l’impact des décorations d’État décernées aux dirigeants d’entreprises sur la valeur boursière de leurs firmes. Nous apparions les récipiendaires de la Légion d’honneur à des données sur la composition des conseils d’administration d’entreprises cotées en France entre 1995 et 2019. Nous identifions des rendements anormaux positifs des actions à la date d’annonce des récipiendaires. Nos travaux suggèrent que ces distinctions signalent un accès aux décideurs politiques.

Décès d’un parent dans l’enfance et patrimoine
co-écrit avec M.Leturcq

Environ 10 % des individus nés entre les années 1930 et 1980 en France ont perdu prématurément un parent pendant leur enfance. Nous constatons que cette expérience est associée à un niveau de patrimoine plus faible à l’âge adulte. Nous distinguons entre décès maternel et paternel, et nous explorons différents mécanismes, tels que des difficultés financières pendant l’enfance et les freins à l’éducation.

Crédits illustrations : Pierre-Henry Gomont, La grande école, 2020 ; L’Assiette au Beurre, 1902 ; Thomas Kennington, Orphans, 1885.

Références

Arnaud Lefranc, CY Cergy Paris
Marion Leturcq, Ined
Marc Sangnier, AMSE
Alain Trannoy, EHESS – AMSE
Louis-André Vallet, CNRS – Sorbonne Université

Contact :
Adresse email : stephane[point]benveniste[arobase]ined[point]fr
Adresse postale : Ined – Campus Condorcet, 9 Cours des Humanités, 93322 Aubervilliers cedex, France